• christellefebvre2

Il faut soutenir ces pays en priorité !


Le monde doit soutenir bien plus massivement le déploiement d’énergies « propres » dans les pays en développement, faute de quoi on ne parviendra pas à limiter le dérèglement climatique global, souligne l’AIE.



L’investissement dans les énergies « vertes » recule depuis quelques années dans les pays émergents et en développement : il faudrait en multiplier le montant actuel par 7, pour le faire passer de quelque 150 milliards de dollars par an à plus de 1 000 milliards par an d’ici 2030 et ainsi mettre le globe sur la voie de la neutralité carbone à 2050, a calculé l’AIE.


Ces régions du monde en développement abritent deux tiers de la population mondiale, génèrent 90 % de la croissance des émissions mais ne reçoivent seulement que 20 % des financements consacrés aux énergies propres.

Si rien n'est fait pour accélérer ces investissements, on comprend assez facilement que ce sujet deviendra la ligne de faille la plus critique de la lutte contre le réchauffement.



TEC accompagne ceux qui souhaitent devenir producteur d'énergie.


Découvrez vos économies en réalisant une étude personnalisée.



4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout