• christellefebvre2

400 millions de citadins menacés


Les zones urbaines abritent plus de la moitié de la population de la planète.


CDP, une ONG collectant des données d’impact environnemental divulguées par des entreprises, villes et états, annonce que 43 % des villes n’ont pas de plan pour s’adapter aux défis que pose le changement climatique.


Avec la croissance urbaine, CDP estime que d’ici 2030 environ 400 millions de personnes vivront dans des villes mal préparées à cette menace.


Les 5 plus grandes menaces sont :

-les inondations

-les vagues de chaleur

-les pluies torrentielles

-la sécheresse

-la pollution de l’air.


Certaines villes tentent de s’adapter :

-en plantant des arbres (20 %)

-en cartographiant les zones inondables (18 %)

-en développant des plans de gestion de crise (14 %).

Certaines étudient aussi les moyens de réduire les émissions de gaz à effet de serre (produit à 70 % dans les villes), en augmentant par exemple l’utilisation d’énergies renouvelables.


Selon la Banque Mondiale, le coût annuel moyen des dommages causées par les événements climatiques et autres désastres dans les villes s’élevait à 314 milliards de dollars en 2015.

Il atteindrait 415 milliards en 2030


Il faut agir et vite !



TEC accompagne ceux qui souhaitent devenir producteur d'énergie.


Découvrez vos économies en réalisant une étude personnalisée.



3 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout