• christellefebvre2

Bientôt + 3,9 ???

Dernière mise à jour : août 19


Nuits tropicales, pluies battantes, inondations à répétitions, étés à 50°c … Selon les données compilées par les institutions expertes, le pays court vers une augmentation des températures de quelques 3,9 degrés en moyenne sur la période 2070-2100, par rapport à 1976-2005.



Dans le pire des cas, le thermomètre pourrait même grimper jusqu’à +6°C.



Ces projections, révélées en exclusivité par Le Monde, établissent 3 scénarios selon la gestions des émissions de CO2 :

1 une réduction rapide pour atteindre la neutralité carbone en 2070

2 une croissance jusqu’au milieu du siècle avant une diminution

3 une hausse ininterrompue.




Dans la meilleure des options et en limitant dès maintenant nos émissions, le rapport estime que le thermomètre pourrait se limiter à seulement 2°C supplémentaires.



Les Alpes, les Pyrénées, la côte d’Azur ou encore l’Occitane sont notamment citées parmi les régions les plus durement touchées par le réchauffement climatique. A l’inverse, la Bretagne ou les Hauts-de-France pourraient être pour leurs parts un peu mieux loties.

Au quotidien, il faudrait s’attendre à des températures plus élevées certes, mais aussi à des événements météorologiques extrêmes plus fréquents et plus intenses.

Les épisodes de vagues de chaleur augmenteront obligatoirement quel que soit le scénario.



Les nuits tropicales, encore rareS aujourd’hui en France, devraient elles aussi sensiblement augmenter d’ici la fin du siècle, particulièrement sur le littoral Méditerranéen.



Et si les épisodes de neige et de gel deviendraient ainsi exceptionnels, les pluies en revanche persisteront. Elles devraient globalement augmenter, avec de fortes disparités selon les saisons et les régions : plus rares dans le sud en été, et plus fréquentes et plus intenses dans le nord en hiver.

Avec cette dimension, les périodes de sécheresse augmenteront de 30 à 50 % dans les 2 derniers scénarios, ouvrant la voie à d’importants risques d’incendies …


Il n'y a pas de petits gestes quand on est près de 8 milliards à le faire.


Faire une étude énergétique pour réduire son empreinte carbone c'est déjà faire un pas pour notre planète!




32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout